Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


VIRGINIE CAPIZZI : L'ENTRETIEN

Publié par moeb sur 22 Septembre 2012, 23:03pm

Catégories : #culture

virginie.jpg

Crédit photo : Bruno Lestrade

 

Virginie CAPIZZI est une jeune artiste, musicienne, chanteuse, dont j’apprécie le talent parce qu’au delà de sa musique elle écrit également des chansons douces, amères, drôles, qui ont du sens. Elle vient également de présenter un spectacle pour enfants     « drôles de z’animaux » (la version cd est également dans les bacs !!) et c’est les petites « bêbêtes » du spectacle  que vous verrez dans cette petite vidéo.

 

L e spectacle les « zanimaux », s’adresse aux enfants mais seulement à eux ? Puis, comment t’es venu l’idée de ce projet ?

J’aime bien les animaux depuis que je suis toute petite et j’ai un papa qui aime beaucoup les insectes. Puis moi j’avais écrit quelques poèmes sur les animaux notamment un sur une grenouille et un autre sur un maki kata (lémurien) il ya déjà une dizaine d’années. Puis en 2009, je ne sais pourquoi, j’ai eu envie de repartir de tout ça mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai fait. J’ai pris d’autres animaux mais le maki kata est resté, le caïman et la grenouille aussi mais elle est devenue une androbate (grenouille d’Amazonie). Oui c’est des animaux aux noms particuliers que j’ai donc choisi et également avec des caractéristiques particulières. C’est parti de ça ! Et en 2009 j’ai crée 12 chansons et puis cela à pris du temps pour que cela devienne une histoire, puis un spectacle, puis aujourd’hui un album. Tiens je te montre la pochette (Virginie s’approche du portable qui sert pour enregistrer l’entretien et dis : « on n’entendra pas la pochette, c’est dommage mais je vous la montre !! ») On vient d’ailleurs de jouer ce spectacle au festival de jazz de la Villette. Je ne savais pas qu’il y avait là une programmation pour enfants. J’étais contente c’était très chouette de faire ça ! Mais pour répondre à ta question c’est aussi pour les parents. C’est pour les enfants parce que ça parle d’animaux mais la culture musicale du spectacle s’adresse aussi aux adultes. C’est donc pour les grands et les petits enfants.

La chanson c’est quoi pour toi ?

Tu ne me parles pas de la musique là mais bien de la chanson ? Alors la chanson pour moi c’est un rapport assez intime entre le texte et la musique. C’est quelque chose qui me trotte dans la tête. C’est également le rapport à l’écriture et des choses qui tournent en boucle. En fait j’aime toutes les chansons : les chansons pour les petits, les vieilles chansons, les chansons récentes, il y en a que je n’aime pas aussi. Il y a aussi pour moi quelque chose qui a avoir avec la mémoire puis on peut les transporter un peu comme un livre de poche. Donc pour moi il ya la chanson de poche !

Tu as fait un spectacle en hommage à Boris Vian récemment, qu’est ce qui selon toi reste de lui aujourd’hui et pourquoi tu voulais interpréter ces chansons là ?

D’abord parce que j’aime beaucoup l’esprit de Boris Vian ; deuxième degrés, humour noir et ironie, un peu pince sans rire également. Puis il a écrit des textes très intelligents qui restent très actuels, dans ses chansons en tout cas. Et en même temps ça balaye très large. Il a écrit près de 500 chansons certaines très romantiques, très poétiques,  d’autres très noires, d’autres plus « cucu la praline » que j’aime moins donc que je ne chante pas du genre (là virginie chante) : « les crabes ça pince…ça pince… ». Tu vois c’est rigolo mais je n’avais pas envie de chanter ça sur scène (rires). On a monté ce spectacle avec mon premier compère musical qui est un guitariste qui s’appelle Reno Joao et qui aime aussi cet humour un peu à l’anglaise. Puis j’aime bien aussi le coté jazz de ces chansons…St germain, les années 40. Ça me parle en fait. On reprend d’ailleurs ce spectacle en octobre à « l’instant théâtre » dans le 1er arrondissement. En fait on réinterprète ses textes presque avec un travail de comédien. Puis j’aime bien ces textes de « chansonniers » qui traitent de la consommation, de l’actualité, comme bobby Lapointe aussi. Mais on a beaucoup travaillé sur le débit aussi, on a fait un vrai choix sur les textes.

Ta voix, tu la travailles tous les jours ?

Oh la !! Je crois qu’on peut dire non mais par contre je chante tous les jours même toute seule. Sauf quand je suis malade. C’est un signe ! En fait si… parfois je fais des exercices mais c’est un peu du temps informel. Je ne me dis pas : tiens là je travaille de 9 à 10 heures ou quelque chose comme ça…  Je chante dans la douche, chez moi, dans la rue, parfois les gens se retournent…Par contre je profite aussi de mes cours pour faire les échauffements avec mes élèves. Je pense que je gagnerai à faire un peu plus de travail sur le corps.

Des trucs et astuces pour garder la voix ?

Oui mais je m’en rends compte par le contraire, par exemple quand je manque de sommeil. Donc oui pour ma voix, le sommeil est fondamental. L’alcool ce n’est pas bon non plus. Par exemple si je bois un peu je perds le haut des médiums. Après j’ai toujours une écharpe ou un foulard au cas ou… Puis il ne faut pas forcer. Hier par exemple j’ai fait 5 heures de cours d’affilé et bien à la fin il y a quand même une fatigue vocale.  Mais la technique vocale aide…

Tu te définis comme une chanteuse de jazz ou pas seulement ?

Par habitude je dis ça oui mais parfois je dis juste que je suis une chanteuse mais oui, plutôt jazz parce que je ne chante pas du rock, pas de la soul…Mais en fait je me défini plutôt comme une musicienne parce que j’ai une formation de pianiste. Bien sur le jazz c’est quand même ma culture la plus forte musicalement. J’en écoute depuis que je suis petite. Mon père jouait pas mal de piano à la maison, il improvisait. J’écoutais jazz à Fip que je j’enregistrais sur des cassettes. (Là,  je précise à Virginie que moi aussi je faisais pareil !l) Mais le jazz m’a ouvert à d’autres choses par la suite : le Gainsbourg des débuts, les frères Jacques avec  « la confiture ça dégouline »…j’adore ça. Mais il y a des styles musicaux dans lesquels je ne rentre pas, par exemple le hardcore ou le métal.

La scène, tu vis ça comment ?

J’adore ! J’y suis de plus en plus à l’aise. Quand j’ai commencé dès qu’il ya avait un poteau sur scène je me cachais derrière, je ne savais pas non plus quoi faire avec mes mains. J’étais plus à l’aise derrière un piano. J’aime le rapport avec le public et le jeu pour les spectacles m’a beaucoup aidé. J’ai vraiment l’impression là que la musique c’est ma vie. Cette place elle ne m’impressionne plus. Je n’ai aucune prétention je ne suis pas Ella Fitzgerald ni quelqu’un d’autre mais ma place est là. C’est ce que je dis aussi à mes élèves sur scène c’est ni plus ni moins que moi. C’est tout ce que j’ai à proposer. La scène pour moi c’est un espace de prise de risque. Je n’ai pas envie de faire de la musique d’autoroute. Sur scène j’ai aussi besoin de l’interaction. La scène est aussi un espace qui te tient…Il ya peut être même quelque chose de sacré sur une scène ! C’est magique…

Transmettre l’art vocal c’est du partage, un échange, un exercice mais quoi d’autre encore ?

Là c’est déjà pas mal tout ça ! Les gens qui viennent me voir ont envie de chanter et moi j’adore enseigner alors la base est déjà plutôt pas mal. Après c’est de la musique, c’est une rencontre avec l’autre sur un mode très privilégié. Ça va d’une personne à une personne donc c’est fort et très fragile. C’est délicat aussi alors il faut y faire attention. Il y a de l’humain, c’est des moments très gais aussi mais parfois il y a aussi des pleurs de « lâchages » en fait. Puis il y a  beaucoup d’invention et de créativité parce que j’aime travailler avec des images, j’ai ma boite à outils pour chacun. J’adore trouver l’image ou le geste qui va débloquer un truc. Ça c’est génial pour moi. Puis avec les groupes j’aime les polyphonies, l’improvisation aussi. J’adore faire de la musique ensemble. En cours je participe à l’aventure.

Si tu devais me donner tes 3 voix préférées tu dirais qui ?

Ella Fitzgerald, Jane Lee surtout avec Ran Blake (au piano) puis après… j’ai le droit à plus que 3 (rires)…Alors j’aime aussi Sarah Vaughan, bizarrement, Cassandra Wilson mais je ne savais pas la première fois que je l’ai entendu si c’était un homme ou une femme ; c’était étonnant !! Puis j’aime bien aussi Doris Day dans un autre genre puis aussi en tant qu’actrice dans l’homme qui en savait trop d’Hitchcock. J’adore ce film. Puis il y aussi des voix masculines…celle de Nat King Cole par exemple. Par conte j’avoue que j’ai un problème avec la voix de Billie Holliday même si elle me touche sur certaines chansons (là moi aussi je suis d’accord avec Virginie même s’il ne faut pas trop toucher à Billie!). J’aime aussi ce que fait aujourd’hui quelqu’un comme Esperenza Spalding mais elle n’est pas que chanteuse. Mais bon quand on aime on ne compte pas…

Tes projets musicaux sont liées à des rencontres ou le projet vient d’abord et les rencontres après ?

En fait c’est un peu les 2. Mais je n’ai jamais appelé des gens que je ne connaissais pas pour un projet. En général je choisi des gens que je connais. Peut être qu’il y a un peu de timidité mais pourtant je ne suis pas timide. Je pense plutôt que j’ai besoin d’une relation amicale qu’on m’aime en fait.

Ton projet rêvé ce serait quoi ?

Alors je ne vais pas répondre à cette question…trop intime…Non je rigole. Il ya plein de projets dans la boite à idée mais trop. Pas que dans la musique mais également dans l’écriture. Il y aurait un projet qui mêlerait danse vidéo et musique autour de l’absence…Sinon il y aussi de la trituration dans l’air avec beaucoup de musiciens….

 

Au tour de Virginie de me poser sa question

Y a-t-il une personne que tu rêverais d’interroger comme on le fait là ?

Ce que je fais actuellement avec cette démarche me suffit largement parce que je m’enrichis à chaque fois que j’interroge quelqu’un par exemple là c’est le cas. Mais oui disons 2 mais ils sont morts. Il s’agit d’Allain Leprest et de Duke Ellington. Alors Allain Leprest pour lui rendre hommage j’ai demandé à quelqu’un de m’en parler (voir l’entretien avec Katya Zymina). Je trouvais ces textes d’une humanité rare et Duke Ellington parce que c’est un musicien qui pour moi a travaillé sa musique un peu comme un peintre. J’ai très souvent sa musique dans la tête j’aurai aimé comprendre comment il composait. Voila…Mais je le dis de nouveau il ya plein de gens qui m’intéresse. Puis bien sur si je pouvais j’interrogerai Martha Argerich à chaque fois que j’écoute son jeu au piano c’est un bonheur…Mais l’idée des entretiens est plus simple que ça pour moi…

Bon évidemment dans un entretien on ne mets pas tout sinon ça ferait 10 pages au moins Alors pour aller plus loin dans le monde de Virginie….Voici un lien vers son site :

http://www.virginiecapizzi.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents