Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


LE COMMIS D'ARTHUR MILLER

Publié par moeb sur 17 Août 2010, 19:19pm

Catégories : #culture

19100125.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20090504_054854.jpg

Mort d'un commis voyageur !

 

Cette oeuvre d'Arthur Miller, dramaturge américain et accesoirement époux de Maryline Monroe, datant de 1949, est  un chef d'oeuvre de la littérature et presque une oeuvre sociologique de l'amérique du début du 20ème siècle.

 

En effet le héros, willy Loman, est un homme agé de 63 ans rongé par la fatigue et une certaine forme de lassitude morale. Il a travaillé 36 ans pour la même entreprise, s'est endetté pour s'acheter une maison, une voiture, un réfrigirateur et d'autres objets, lui permettant d'atteindre un certain rang social. Du moins c'est ce qu'il croit et voila que soudainement son employeur décide de le virer.

 

" Notre commis voyageur ne fait plus l'affaire, notre commis voyageur est trop vieux, notre commis voyageur devient ringard aux yeux des clients, notre commis voyageur est out et ne se controle plus, notre commis voyageur ne rapporte plus assez"

 

L'homme après avoir entendu toutes ses plaintes perd alors une certaine forme de dignité et dans des accès de colère épouvantables maltraite verbalement sa femme et ses deux fils adultes.

Sa femme, pilier de la maison, l'épaule tant qu'elle peut mais willy sombre peu à peu dans la folie. Il revit eveillé son passé qu'il mélange souvent avec son présent. Ces chocs répitifs entre souvenirs et vie actuelle finissent par le tuer.

 

Le rêve américain l'a emporté. Son orgueil également mais aussi et simplement son humanité.

 

Cette oeuvre de Miller force à réfléchir sur les obsessions liées à la consommation et à l'envie de pouvoir. C'est d'une lutte dont il s'agit ici. Puis si le personnage semble si réel c'est que l'auteur  s'est inspiré de la dure réalité vécu par certains des employés de son père, fabricant de manteaux, qui faisait travailler des gens comme Willy loman.

 

Il existe de cette oeuvre écrite pour le théâtre quelques bonnes adaptations. Pour ma part j'en retiens 2. Tout d'abord celle de jean claude Grumberg pour le théâtre d'Orléans en 1988, avec l'immense François Perrier dans le role titre (malheureusement non fimée).

Puis celle de Volker  Schlondorff datant de 1985 avec Dustin Hoffman et Jonhn Malkovich qui joue l'un des deux fils. Cette deuxiéme adaptation à la particulirité d'avoir dans le role  d'un homme de 63 ans, un acteur qui à l'époque n'en a que 38. Hoffman est vraiment grandiose dans ce personnage. Il est même habité par son jeu . Le film est parfois inégale mais tout de même très bon. Cela dit il faut le voir ne serait ce que pour les performances des comédiens.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents