Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


L'ECUME DES JOURS

Publié par le blog de Fabien Lize sur 30 Avril 2013, 10:04am

Catégories : #culture

 

Affiche-ecume.jpg

 

Il est rare qu’un personnage de roman, en l’occurrence « Chloé » (Juliette HEBBINCKUYS), que je ne connaissais pas, me laisse un message et me demande de la rappeler pour m’inviter à voir « l’écume des jours » au théâtre…Pas au cinéma…non au THEATRE…non mais alors !

Alors…justement…Avec Vian tout peut arriver. Ce week-end avait donc lieu à Paris dans le 19 ème (Espace Mathis), 2 représentations (avant reprise en mai au théâtre Clavel) de l’écume des jours.

Adapter Vian au théâtre c’est à la fois une évidence et presque impensable tant l’univers de l’auteur , ingénieur, trompettiste, chanteur, chroniqueur, acteur, directeur artistique chez Phillips (la maison de disques) et, stop !!! Euh en fait il était partout cet homme et avait une imagination « débordante ». Bref… La jeune compagnie « Charles est stones » a décidé courageusement de relever le défi  et de s’attaquer aux personnages de Chloé et Colin, de Chick et Alise et de Nicolas (cuisinier de Collin), puis Jean Saul Partre.

Pour résumer l’histoire disons que :

Colin et Chick sont amis. Chick est amoureux d’Alise qui comme lui (mais beaucoup moins en fait) apprécie l’œuvre de Jean Saul Partre. Colin lui aussi veut alors connaitre l’amour. Lors d’une soirée où il se rend avec Chick, Alise et Nicolas, il tombe amoureux de la jolie Chloé. C’est très rapidement l’amour fou et le mariage. Puis, également très rapidement, Chloé tombe malade. Le diagnostic est grave! Un nénuphar pousse en elle. Pendant que Colin cherche à guérir Chloé en lui achetant des pétales de fleurs hors de prix (il se ruine), Chick de son coté, hanté par sa folie pour Partre achète toutes ses œuvres littéraires et même des objets lui appartenant. Lui aussi se ruine alors qu’il avait emprunté de l’argent à Colin. Le couple d’Alise éclate et celle-ci décide de tuer Jean Saul Partre et de bruler certaines librairies. Chloé ne résiste pas non plus à la maladie alors que Colin obligé maintenant de travailler alors qu’il était riche, vient de trouver un petit boulot. Elle meurt.

Dans le livre on s’attache énormément aux personnages qui cherchent l’amour, qui sont libres comme on peut l’être quand on n’est pas encore adultes, qui vivent tout intensément, qui se confrontent à la déception, à la mort, tout est rapide comme une vie accélérée.

Sur scène il se passe la même chose. La pièce est drôle énergique, pleine de jolies trouvailles, les acteurs sont justes et aussi déjantés que les dialogues et l’univers de Vian. Il y a quelque chose de loufoque et de fin chez ces jeunes comédiens. Il existe une vraie complicité sur scène. Ils vivent pleinement ces personnages qui passent rapidement par des sentiments et des émotions différentes. C’est une pièce aux cotés drôles et fragiles sur fond de liberté. Mais la liberté pour Vian c’est la musique. Alors sur le plateau, il y a l’énergie de la danse, du swing. Cette pièce qui pourrait être triste par son propos fait du bien! Je le répète, ces comédiens donnent une énergie et une drôlerie particulière à ce texte qui résonne encore de ses différents sens lorsque l’on quitte la salle. Bravo !

 

Petit rappel :

la pièce se jouera tous les lundis de mai et juin (à partir du 6 mai) au théâtre Clavel à 19h30. (3 rue Clavel Paris 19ème). 

 

photo-ecume-2.jpg

l-ecume-des-jours.jpg

Photo-ecume-1.jpg

Les comédiens :

Colin (vincent Leprette) : Touchant et laissant transparaitre une vraie tendresse sur scène.

Chloé (Juliette Hebbinckuys) : Présence fragile et forte à la fois.

Chick (Jean Damien Detouillon) : Une vraie présence comique, une vraie énergie.

Nicolas (laurent Vigreux) : l'Ame musicale et un humour décalé, presque "british".

Jean Saul Partre et d'autres "petits" roles (Adrien Neves) : Capacité à passer d'un personnage à un autre avec une vraie sincérité. Un vrai univers personnel!

Alise (Nawel Dombrowsky) : Vraie présence lumineuse dans l'émotion.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents