Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


L'AMI SANTELLI

Publié par le blog de Fabien Lize sur 25 Janvier 2013, 20:42pm

Catégories : #culture

 

 

Le 19 novembre 2012 j’ai eu le plaisir d’être invité à une soirée en hommage à Claude SANTELLI, dans les locaux de la S.C.A.M (société civile des auteurs multimédia)

En introduction à cet hommage, Jean Marie DROT (écrivain et documentariste né en 1929) a dit ceci : « Le cinéma renait chaque jour dans ses cinémathèques…la télévision, elle, fait la promotion de tout, sauf de celles et ceux qui pourtant l’ont créée…Ainsi l’oubli s’installe-t-il peu à peu…

« Créer », c’est bien l’un des verbes qui aura ponctué la vie « d’agitateur » qui fut celle de Claude SANTELLI. J’entends par « agitateur », celui qui agit pour sortir des cadres sclérosants et redonner sens à l’imagination de chacun et à sa capacité d’être curieux.

Né à Metz en 1923 « l’ami SANTELLI » (son surnom après sa réalisation pour la télévision de l’œuvre de Maupassant, Bel Ami) a d’abord suivi des études de lettres pour devenir enseignant à l’Alliance Française. Mais le jeune homme « bouillonne » il a d’autres envies, sa passion  c’est le théâtre…C’est donc tout naturellement qu’en 1956 il entre à la Radio-Télévision-Française comme auteur au service de la jeunesse ou il collabore avec Jean Christophe AVERTY. A partir de ce moment la il ne cessera de concevoir, produire, animer et réaliser des émissions, des films qui auront au-delà d’un simple divertissement pour but « d’éduquer » le téléspectateur. L’intelligence de SANTELLI c’est alors d’utiliser ses passions (théâtre, littérature, musique, cinéma) et la télévision naissante pour : provoquer, émouvoir, instruire en créant de nouveaux formats télévisuels.

De 1958 à 1965 il créée par exemple « livre mon ami » et « théâtre de la jeunesse ». Mais SANTELLI en touche à tout de génie aime aussi de temps en temps passer derrière la caméra et c’est aisément  qu’en 1968 il se lance également dans la réalisation.

Pour autant il n’abandonne pas l’animation et la création de nouvelles émissions comme « les cents livres des hommes » (1969-1973).

A partir de 1972 et jusqu’en 1975 il connait la reconnaissance du grand public grâce à ses adaptations de contes et nouvelles de MAUPASSANT, format qui sera repris sur le service public par de grands réalisateurs. C’est donc à cette époque qu’il devient « l’Ami SANTELLI ». C’est également sa passion pour la musique qui le poussera bien plus tard à vouloir travailler un projet assez fou autour de la mise en scène de la flute enchantée de Mozart. Il ne mènera pas son projet à terme. Il avait en effet l’envie de travailler avec des animaux de cirque pour cette mise en scène particulière et c’est lors d’une répétition avec les éléphants du cirque Alexis GRUSS, qu’un accident est survenu. Un des animaux a pris peur et a involontairement blessé Claude SANTELLI qui est mort quelques mois plus tard de la suite de ses blessures. C’était en 2001, il avait 78 ans.

De la passion de Claude SANTELLI pour la musique il reste néanmoins un magnifique portrait du grand pianiste Samson FRANCOIS, datant du début des années 60. Un document tout en intimité et à l’humour léger. Les deux hommes par la suite sont d’ailleurs devenus de véritables amis. Puis il ya des entretiens avec de grands interprètes comme celui avec Georges BRASSENS ou l'intimité prend le dessus sur la pudeur du chanteur.

Oui l’amitié semblait être aussi un moteur de la vie de Claude SANTELLI, homme débordant d’énergie et de sensibilité.

Au-delà de « son » ou de « ses » métiers, l’ami SANTELLI était également devenu un homme respecté de nombreux artistes puisqu’il devint un véritable défenseur des droits d’auteur au fur et à mesure des années.

En effet en homme exigeant Il voulait faire reconnaitre les auteurs et leur travail. Il reste de lui une énergie tournée vers les autres et une envie, lorsqu’on l’écoute, d’apprendre encore et encore.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents