Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


QUATRE CHRONIQUES...POUR VOS OREILLES!

Publié par le blog de Fabien Lize sur 23 Décembre 2012, 15:14pm

Catégories : #culture

 

Aujourd’hui je vais me faire chroniqueur…En effet si vous suivez ce qui se passe sur mon « petit » blog j’ai eu l’occasion depuis quelques temps de rencontrer certains artistes dont j’aime le travail et pour aller plus loin vers eux dans le partage et aussi vers ceux qui liront ces quelques lignes je souhaite ici « critiquer » ou « chroniquer » certains albums de ces personnes que j’ai pu écouter. Dans l’ordre il y aura Héloïse Roth, Lisa Cat Berro, Médéric Collignon et Marc Thomas…

En fin de chronique je vous propose d’entendre et de voir un peu de ce travail…bonne lecture et bonnes fêtes à vous !

 

Héloïse Roth

Titre de l’album : Prête-moi ta plume

Les musiciens autour d’Heloïse :

 julien Le Nagard (guitare, piano), Benjamin Blackstone (guitare), Henri Verdier (contrebasse), Cédric Chatelain (flûte traversière) Adrien Roch (sax ténor), Antoine Pozzo di Borgo (Trombone), Florent Hinschberger (trompette), Jean Marie Guerintes (scie musicale), Alexandre Vitrac (percussions), Justine Roth, Hélène Martin, Lembe Lokk et marc Arnaud (chœurs)

 

Un premier album c’est toujours une aventure, un univers qu’on ouvre différemment et plus amplement aux autres. C’est à la fois la continuité et l’aboutissement d’un premier travail plus particulier.

Ici il s’agit de continuité à double titre. D’abord, pour Héloïse mais aussi pour l’auditeur. Pourquoi ? Parce que d’emblé cette artiste créée des passerelles entre les chanteurs qui ont fait la chanson française tel qu’on la définie singulièrement par certains noms (Brassens, Ferré, Barbara, Lapointe, Gréco…) et le monde d’aujourd’hui. Ses 12 chansons sont des petites histoires de vie qui parlent à tout le monde.               La chanteuse y explore le quotidien avec une infinie tendresse. Comme si elle nous prenait par la main pour nous raconter ce qu’elle a vu ou imaginé. Un peu à la manière d’une conteuse. Elle interprète ses textes avec émotion, finesse et humour voir parfois une certaine ironie….

Héloïse se fait comédienne et son travail de la scène résonne à nos oreilles attentives. Musicalement l’album a une jolie couleur, quelque part entre Brassens, l’Italie et un peu d’Afrique parfois.

Alors « prête moi ta plume » c’est aussi quelque part reconnaitre l’enfant qui est en nous!

 

 

Lisa Cat-Berro

Titre de l’album : Inside air

Les musiciens autour de Lisa :

 

Julien Omé (guitare, effets), Stéphane Decolly (basse électrique), Nicolas Larmignat (batterie)

 

Là aussi il s’agit d’un premier album. Ce qui étonne ici très rapidement, c’est déjà la     « maturité » du propos. L’album présente une majorité de compositions personnelles et quelques reprises de grands chanteurs américains, plutôt « folk » (Joni Mitchell, Neil Young). Etrangement tout semble composé par la saxophoniste tant l’homogénéité des titres coule de source. Puis les arrangements de la musicienne sont aussi extrêmement subtils et parfaitement pensés.

Le « son » de Lisa Cat-Berro au saxophone est élégant, parfois lyrique, sensible, limpide et sans excès. Et pourtant dans cet album souffle l’énergie du rock. Pour moi un tour de force dû à l’intelligence d’une musicalité qui sait mélanger les genres pour se les approprier et faire apparaitre quelques résonnances tout en restant libre d’un univers personnel.

A l’heure où il « semble opportun » de tout vouloir classer, ces compositions réveillent, éveillent notre imaginaire sans justement imposer un style mais plutôt une atmosphère bien encrée dans notre époque. S’y mêle tout de même une voix du passé mais là c’est un peu la surprise d’un morceau. Alors…je n'en dis pas plus ! Mais surtout Lisa a choisi des musiciens dont le partage d’univers communs est évident. A savourer comme un espace temps heureux…

 

 

Médéric Collignon

Titre de l’album : Shangri Tunkashi-La (ça veut dire quoi ?!)

Les musiciens autour de Médéric :

Franck Woeste (Fender Rhodes), Frédéric Chiffoleau (Contrebasse), Philippe Gleizes

 

Médéric c’est un virtuose, un rebelle, un généreux…il donne avec une énergie folle et peu commune. Alors quand il rend hommage à l’époque « rock » du grand trompettiste Miles Davis, il se jette tête baissée mais fièrement dans cette aventure qui pourrait être risquée.

Risquée parce que Miles c’est Miles ! Risquée parce qu’en général avec ce genre d’album on vous attend au tournant. Risquée parce souvent les critiques disent 2 choses à ce propos : « il en fait trop…ou…il n’en fait pas assez ».

Une fois qu’on a dit ça, à l’écoute de l’album, on se prend une grande claque ! Sur les 9 titres dont 3 ne sont pas de Miles, Médéric respecte à la lettre l’esprit du grand musicien disparu mais étrangement il en ressort une impression de totale liberté, presque « folle », enivrante. Il ne s’agit pas ici de l' hommage d’un musicien à un autre mais d’une passation…La musique semble presque inventée sur l’instant, tel un bouillonnement elle semble exploser par petites touches pour notre plus grand plaisir. Cet album a en fait un grain de folie à mon avis très travaillé !

Ce qui est génial c’est que ça sonne grave ! Reste qu’il faut aimer la musique du Miles de ces années là. Moi j’adore! Puis bien sur je parle de Médéric mais ses compagnons de route du « jus de bocse » (c’est le nom du groupe) sont également excellents. Bravo l’artiste !

 

 

Marc Thomas

Titre de l’album : Shining Hour

Les musiciens autour de Marc :

Vincent Bourgegeyx (piano), Nicolas Folmer (trompette), Gildas Boclé (contrebasse), Andrea Michelutti (batterie)

Des années que sa voix chaude et son scat irréprochable se baladent entre festivals de jazz français et internationaux puis dans les clubs dont il est un habitué. Cet homme chante quasiment tous les jours !

L’album « Shining hour », c’est la grande classe ! Marc Thomas a la voix des grands du jazz américain puis des crooners également : Tony Bennett, Sinatra… Marc est également un grand saxophoniste. Alors ici sur quelques standards il nous plonge dans une ambiance enveloppante tout en évitant le coté « trop romantique » qui peut nuire parfois aux genres.

Marc Thomas a le swing dans la peau et sait s’entourer de très bons jeunes musiciens qui accompagnent très justement cette voix qui nous devient familière au fur et à mesure des titres. L’héritage des grands est un peu la marque de fabrique du chanteur mais cela s’entend comme le fait qu’il souhaite faire perdurer la musicalité de ceux qu’il a aimé.

Marc Thomas c’est un style de vie ! Puis surtout il connait son métier. Le plaisir est dans sa voix et il sait le faire partager.

Commenter cet article

mycreditprocessor.com 30/09/2014 12:12

The album title has been indeed effective for the reason that it made me to rewind my childhood memories. The album has been their first work. A first album always tends to become adventures, a world that opens in a different manner and more fully to others.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents