Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabien Lizé

Le blog de Fabien Lizé

Page ou j'échange sur mes goûts dans différents domaines (Musique, Théâtre, Littérature) et où je m'entretiens avec certains artistes.


WELLES ET OTHELLO

Publié par Le BLOG de Fabien LIZE sur 7 Janvier 2015, 23:29pm

Catégories : #culture

WELLES ET OTHELLO

WELLES et OTHELLO...c'est 4 ans de travail. C'est un film d'une rare beauté esthétique! C'est également un projet presque fou. Mais quand je dis WELLES et OTHELLO, je devrais dire WELLES et SHAKESPEARE. Le grand réalisateur américain vouait au dramaturge anglais une admiration sans bornes. Peu avant sa mort il espérait encore travailler à des adaptions de l'auteur D'OTHELLO.

Mais revenons au Maure, OTHELLO, valeureux soldat qui épousera DESDEMONE. Au départ contre l'avis du père de celle-ci puis par la suite, avec son aval. IAGO, l'aide ou le valet d'OTHELLO, en tout état de cause un homme en qui il a toute confiance et qu'il considère comme un ami, ne supportera pas cette union et n'aura de cesse de manipuler son "maître". Il ira jusqu'à lui faire croire que sa femme le trompe. OTHELLO va alors sombrer dans une sorte de folie et tuer son épouse DESDEMONE. Puis, comprenant son erreur, mourir lui même de tristesse.

Dans son film, WELLES utilise l'image autant que les acteurs pour montrer les états émotionnels des personnages. Le noir de la pellicule est parfois très sombre et le blanc parfois presque éblouissant. Il s'agit de marquer les contrastes, de comprendre le coté excessif des sentiments. FELLINI avait également utilisé ces "blancs" éblouissants à d'autre dessins dans "La dolce vita" Les décors d'Alexandre TRAUNER, peut être le plus grand décorateur des années 50, donnent aussi cette impression à la fois de grandeur et d'enferment. Puis ces plongées et contre plongées pour évoquer le trouble, le vertige où encore ces plans de châteaux aux lignes très aigus sur lesquels marche les soldats lors de la procession finale. Ce film, évoquant à la fois la poésie Shakspearienne et une modernité très noires, trouble donc par son traitement.

Il déroute également parce que c'est une production hollywoodienne qui "dit" et explore SHAKSPEARE avec force et retenue. Dans les années 50 on ne comprends pas bien ce film à Hollywood. En Europe, oui! Et pour cause...WELLES est américain mais aime l'Europe et sa culture. Il le prouvera tout au long de sa vie en tournant, notamment, souvent en France et en Italie. Il maîtrisait d'ailleurs parfaitement la langue française. Il campe donc en 1952 un OTHELLO dans la plus pure tradition Anglo-saxonne avec les moyens des films américains. C'est ce qui fait de ce film, non pas une adaptation mais presque une création même si la langue et les thèmes de l'auteur sont là.

Oui c'est OTHELLO mais c'est surtout WELLES qui transcende SHAKESPEARE pour une oeuvre singulière. A voir parce que c'est beau!

Othello et Desdemone

Othello et Desdemone

Extrait du film Othello

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents